Immobilier à Paris : comment évoluent les prix des appartements en fonction du nombre de pièces ?

publié le 28/05/2015

L’évolution des prix de ventes diffère, selon le nombre de pièces des logements.

A Paris, un double phénomène est constaté par les notaires :
•    une correction plus sensible des valeurs pour les très grands appartements ;
•    une meilleure résistance pour les petits logements (studios et appartements de 2 pièces).

Une correction des prix plus forte pour les appartements de 5 pièces et plus

Dans Paris, les très grands logements affichent souvent des prix au m² élevés qui traduisent la qualité de la localisation, de l’habitat et qui s’expliquent également par un effet de rareté. Parallèlement, ces logements bénéficient souvent de surfaces importantes et nécessitent un effort financier que seule une clientèle très aisée (cadres de haut niveau, étrangers) et peu nombreuse peut fournir.

Au 1er trimestre 2012, les appartements de 5 pièces et plus présentaient donc un prix au m² qui atteignait 9.210 €, soit près de 1.000 euros de plus qu’un appartement dans Paris, toute taille confondue. Trois ans plus tard, leur prix avait diminué de près de 10%, confirmant les difficultés spécifiques de vente de ces appartements.

A part au 1er trimestre 2015, où les prix se sont consolidés, les prix au m² des appartements de 5 pièces et plus ont baissé de façon très régulière pendant la période. Ils ont également commencé à reculer très tôt, dès le 1er trimestre 2012, alors que les prix continuaient à légèrement augmenter pour certains autres types de logements.

Depuis le 4e trimestre 2014, les appartements de 4 pièces coûtent désormais plus chers au m² (8.350 €) que les 5 pièces (8.320 €).

La résistance des prix des studios et des 2 pièces interrompue au 2nd semestre 2014

Produit de prédilection des petits ménages mais surtout des investisseurs, les studios et 2 pièces avait joué un rôle déterminant dans la forte poussée des prix en 2010 et 2012. Ils semblaient résister jusqu’à présent à la baisse des prix

D’ailleurs, sur les trois dernières années, alors que les appartements ont baissé en moyenne de 4,2% du 1er trimestre 2012 au 1er trimestre 2015, les studios ne voient leur prix reculer que de 2,2% et les 2 pièces de 2,5%.

Cependant au-delà de ce chiffre d’ensemble, une analyse plus détaillée montre qu’à une phase de résistance, succède désormais une baisse qui se met en place mi-2014.

(C) Photo : Chambre des Notaires de Paris

publié le 28/05/2015
Voir aussi
Toujours peu d’ajustements sur les prix et les volumes de ventes
publié le27/05/2015
Immobilier francilien : les 10 points à retenir sur le marché au 1er trimestre 2015
publié le27/05/2015
Immobilier à Paris : quelques points à retenir sur le marché au 1er trimestre 2015
publié le28/05/2015
Marché immobilier en Ile-de-France : quelles perspectives d’évolution d’ici l’été 2015 ?
publié le28/05/2015
Vidéo

Votre opinion

Avez-vous, dans les mois à venir, un projet d'achat immobilier ?