L’immobilier de montagne : un marché qui résiste, des prix qui se maintiennent

publié le 29/11/2012

Les Notaires de Savoie ont présenté les chiffres du marché immobilier de montagne en 2012. Dans un contexte de crise et de baisse généralisée des transactions immobilières, le marché immobilier en Savoie semble résister : pas de chutes vertigineuses du nombre de transactions et pas de baisse remarquable des prix.

Comment se porte l’immobilier de montagne en 2012 ?

Le marché de la montagne semble avoir plutôt bien résisté, comme si la résidence secondaire, par essence moins essentielle que la résidence principale, continuait son attraction, entrainant dans son sillage de plus en plus d'étrangers et une montée constante vers le haut de gamme.

Les dépenses des skieurs et accompagnants sont évaluées pour l'ensemble des stations de la Région Rhône-Alpes à plus de 6 milliards d'euros et plus de 85% d'entre elles sont réalisées dans les départements de Savoie et Haute-Savoie.

C'est une clientèle plutôt fortunée qui vient aux sports d'hiver et c'est vers le monde entier et non plus seulement des Européens. Sur un an, à fin août 2012, les acquéreurs de biens immobiliers de montagne viennent pour 28% du même département que le département d’achat, pour 15% de l’Ile-de-France, et pour 13% de l’étranger. 34% des acquéreurs étrangers sont des Anglais, 26% des Suisses, et 13% des Belges.

Prix des appartements et des maisons en montagne (à fin août 2012)

 Prix au m2 des appartements anciensPrix au m2 des appartements neufs Prix des maisons anciennes
Massif des Aravis 4.424 €6.311 €497.540 €
Massif du Mont-Blanc4.267 €7.185 €600.000 €
Massif des 3 Vallées4.244 €5.762 €656.490 €
Massif de la Haute Tarentaise3.852 €6.527 €323.000 €
Massif du Chabalais3.268 €5.916 €300.000 €
Massif de la Maurienne2.617 €5.544 €200.000 €

(Source : Notaires de France / PERVAL)

Au fil des années, la qualité des constructions et une meilleure utilisation de l'espace ont conduit à la réalisation de bâtiments collectifs et chalets plus respectueux de l'environnement et de la tradition des villages Savoyards.

La rénovation de l'habitat ancien, la réhabilitation de granges ou fermes d'alpage dans des secteurs où le foncier est rare, associée à la construction de chalets de grands luxes sont autant d'invitation à résider en montagne à la place d'une consommation à la journée des activités offertes.

Plus que la neige et le ski, c'est la montagne dans son ensemble, son habitat et ses traditions qui forment les attraits majeurs d'une clientèle toujours plus exigeante.

Photo : © Mihai-Bogdan - Fotolia

publié le 29/11/2012
Voir aussi
Le marché immobilier à Paris et en Ile-de-France au 3e trimestre 2012
publié le29/11/2012