En 2015, plus de 60% des vendeurs de logements anciens en Ile-de-France sont cadres ou retraités

publié le 21/07/2016
La catégorie socio-professionnelle des vendeurs diffère sensiblement selon la nature du bien. Selon les données des Notaires de Paris-Ile-de-France, un tiers des personnes qui ont vendu un appartement en 2015 étaient cadres et dirigeants d’entreprise (en hausse de 8 points de 2005 à 2015). Pour les maisons, ce sont les retraités, dont on ne connaît plus l’ancien métier après l’arrêt de leur activité, qui sont le plus représentés (37% des vendeurs, en hausse de 6 points). Ils font sans doute le choix de vendre pour habiter des logements plus petits, plus centraux, plus faciles à entretenir ou bien font souvent le choix d’une autre Région pour leur vieux jours. 
 
C’est à Paris que la part des vendeurs d’appartements cadres de profession est la plus forte, 44% en 2015. Leur présence s’est renforcée au détriment des professions intermédiaires (-6 points) et des employés et ouvriers (-4 points).
 
La part des retraités vendeurs augmente plus légèrement à Paris, mais frôle désormais les 30%. Au final, dans la Capitale 3 logements sur 4 sont vendus soit par un cadre soit par un retraité.
 
Désormais en Petite Couronne, plus de 40% des vendeurs de maisons sont retraités. Avec 4 points de hausse, c’est le marché où ils sont proportionnellement les plus nombreux. Cela va de pair avec l’augmentation de l’âge des vendeurs de maisons en Petite Couronne dont 1 sur 2 a 60 ans et plus (voir communiqué daté du 30 juin 2016 ). 
 
La présence des cadres parmi les vendeurs a toutefois continué d’augmenter pendant la période. Ils représentent désormais plus du quart des vendeurs de maisons en proche Banlieue.
 
Le profil des vendeurs d’appartements en Petite Couronne est assez similaire à celui des Parisiens. Ils sont de plus en plus fréquemment cadres (34% en 2015 contre 26% en 2005) et 26% des vendeurs sont retraités. La part des employés et ouvriers s’est réduite de 21% en 2005 à seulement 13% en 2015.
 
En Grande Couronne, le marché des appartements est beaucoup plus équilibré. Les 4 principaux groupes de vendeurs réalisent chacun environ un quart des ventes.
 
La part des cadres et retraités y est en augmentation, mais dans des proportions moindres que pour l’ensemble de la Région. Les professions intermédiaires sont toujours les plus représentées avec 26% des vendeurs. Mais les employés et ouvriers restent encore nombreux, représentant 21% des vendeurs.
 
Les vendeurs de maisons en Grande Couronne se répartissent encore différemment avec une part de vendeurs retraités (36%) en augmentation de 7 points entre 2005 et 2015, et une part de cadres qui progresse de 2 points (à 24%). Les professions intermédiaires avec 19% des vendeurs (-4 points) et les employés et ouvriers avec 17% (-5 points) sont encore bien présents, quoique proportionnellement nettement moins nombreux que par le passé.

Informations presse

Chambre des Notaires de Paris - Élise EROUT : 01 44 82 24 32 - elise.erout@paris.notaires.fr
Albera Conseil - Louis JUBLIN : 01 48 24 04 50 - l.jublin@alberaconseil.fr
publié le 21/07/2016
A télécharger
Télécharger le focus immobilier (PDF | 257 Ko)