En Ile-de-France, les départements les plus chers se sont davantage valorisés que les moins chers

publié le 25/05/2016
Dans Paris, le prix au m² des appartements anciens a été multiplié par 3,5 de 1996 à 2012. Dans le même temps, les prix ont été multipliés par 2,8 dans les Hauts-de-Seine, second département le plus cher de la région, et par 2,3 dans les départements les plus abordables de la Seine-et-Marne et de l’Essonne. 
 
Contrairement au constat fait sur les quartiers parisiens (voir le communiqué de presse du 1er octobre), où les quartiers les moins chers se valorisent le plus, ce sont donc les départements les plus chers qui ont le plus augmenté en banlieue.
 
En valeur, le prix au m² a augmenté de 6 000 € à Paris de 1996 à 2012, de près de 3 500 € dans les Hauts-de-Seine et d'environ 1 700 € dans les trois départements les plus accessibles, Seine-et-Marne, Essonne et Val-d'Oise
 
En voir plus en téléchargeant le focus immobilier ci-dessous.
 
 
publié le 25/05/2016
A télécharger
Télécharger le focus immobilier (PDF | 542.11 Ko)