>

Près de la moitié des vendeurs de maisons en Ile-de-France ont plus de 60 ans

publié le 05/07/2016
Le mouvement de "vieillissement" des vendeurs de biens immobiliers est général dans la Région parisienne de 2005 à 2015. L’âge médian des vendeurs est passé de 49 à 52 ans pour un appartement en Ile-de-France et de 53 à 57 ans pour une maison alors que l’âge des acquéreurs est passé respectivement de 36 à 38 ans et de 38 à 39 ans (voir focus du communiqué daté du 4 avril 2016).
 
Les 60 ans et plus représentent désormais 38% des vendeurs d’appartements (+7 points) et 45% des vendeurs de maisons (+12 points de 2005 à 2015). Le vieillissement général de la population n’explique qu’une partie du phénomène dans la mesure où les 60 ans et plus voient leur part dans la population augmenter de 3 points seulement pendant la période, passant de 16,2% à 19,2%.
 
Les propriétaires de maisons âgés en Ile-de-France ont sans doute été assez nombreux à bénéficier de dispositifs d’aide à l’acquisition ou à la construction dans les années 70 ou 80, période où le parc de maisons s’est beaucoup développé. Nombre d'entre eux choisissent pour des raisons de commodité de revendre pour acquérir un appartement.
 
C’est à Paris que la part des vendeurs d’appartements de 60 ans et plus est la plus forte : 46% en 2015, mais sans évolution majeure par rapport à 2005 (40%). 
 
De façon symétrique, la part des vendeurs de moins de 40 ans y est désormais de moins de 20%.
 
En Petite Couronne, un vendeur de maison sur deux a 60 ans et plus. C’est le seul marché où l’âge médian des vendeurs atteint 60 ans.
 
La part de toutes les autres tranches d’âge a baissé de 2005 à 2015. Les moins de 40 ans représentent désormais seulement 1 vendeur sur 10.
 
Le marché des appartements présente des évolutions moins marquées, avec 36% de vendeurs âgés de 60 ans et plus, soit une hausse de 6 points en 10 ans.
 
En Grande Couronne, la part des vendeurs de 60 ans et plus reste la moins élevée. C’est pourtant là qu’elle a le plus augmenté.
 
Avec un âge médian de seulement 47 ans, les vendeurs d’appartements en Grande Couronne présentent un profil très différent, avec encore un tiers de vendeurs de moins de 40 ans en 2015, en baisse de 5 points en 10 ans. Ces vendeurs ont sans doute profité des prix plus abordables de la Grande Couronne pour faire un premier achat jeunes et sont aujourd’hui à même de revendre leur bien, soit pour se rapprocher de la Capitale, soit pour des raisons familiales.
 
Les vendeurs de maisons en Grande Couronne sont comme partout plus âgés (56 ans d’âge médian) et la part des vendeurs de 60 ans et plus a fortement augmenté, passant de 31% en 2005 à 44% en 2015.

(C) Photo : Fotolia

publié le 05/07/2016
A télécharger
Télécharger le focus immobilier (PDF | 267 Ko)